Compagnies de la Région Grand Est soutenues par le Laboratoire Chorégraphique

02-1ermarsAgnès PANCRASSIN
Compagnie 1er Mars

La compagnie 1er Mars est une jeune compagnie rémoise née en 2006 de la collaboration entre Agnès Pancrassin et Julie Barbier.
Les créations de la compagnie explorent la complexité humain, questionnant les désirs, les folies, les doutes et les contradictions de l'Homme. Les pièces que propose la compagnie se veulent empreintes de tension et de poésie. Ni narrative, ni totalement abstraite, la danse que développe la Cie 1er Mars se veut plus impressionniste qu'impressionnante . Le but étant d'habiter tout mouvement d'un réel état de corps afin de trouver une résonance immédiate et instinctive chez les spectateur.

A partir de 2007, Agnès Pancrassin entame un travail de recherche autour de sa double culture franco-vietnamienne. En découle le projet D'Ici au Vietnam, projet de 3 pièces chorégraphies Mùi,Mo et Mùa. Elle prend alors la direction artistique de la compagnie.
En 2012, Agnès Pancrassin crée Longtemps j'ai plongé mes mains dans l'eau, pièce autour de la mémoire de l'eau et plus particulièrement de la femme lavandière. Poursuivant sa recherche sur ses origines, elle part au Vietnam. Elle s'en nourrit pour créer le solo In Saïgon, puis Derrière les peaux, les âmes se terrent et attendent leur heure, avec 3 danseurs vietnamiens auditionnés sur place. Cette pièce a été programmée en juillet 2015 à la Caserne des Pompiers dans le cadre de l'opération Champagne-Ardenne en Avignon.

Capture d’écran 2015-09-18 à 15.43.46

 

Abdoulaye Trésor KONATE
Compagnie ATEKA

Danseur confirmé et chorégraphe vivant à Strasbourg, Abdoulaye Tresor KONATE, d’origine ivoirienne, a fait de sa danse son mode d’expression privilégié. En tant que danseur, il est captivé par le geste et son expression dans toutes les particularités de son déroulement, en quelque sorte dans la maîtrise d’un travail sur l’objet. Sa démarche s’est davantage affinée dans une direction plus singulière à travers le geste, un ensemble de gestes ou gestuelle. Il explore une relation qui se fait normalement à l’intérieur de lui.

En 2008, Abdoulaye Trésor Konaté fonde sa propre compagnie, Jasp Cie qui était un trio avec laquelle il se produit dans différents pays d’Afrique : Côte d’Ivoire, Bénin, Burkina Faso, Madagascar, Île Maurice, Algérie et France.
Début 2014 le nom de la compagnie devient ATeKa Cie portée par l’association Jasp’. Abdoulaye Trésor Konaté voit la danse comme un besoin de transmettre la joie dans une solidarité effective les uns envers les autres, comme un outil de dialogue au service de la communication entre les peuples.

Capture d’écran 2015-09-18 à 15.43.46

 

CK3_2856_140323Aurore CASTAN-AIN
Compagnie Kalijo

La Compagnie Kalijo, implantée à Troyes depuis 2006, est née de la rencontre de deux danseuses d'origines et d'horizons différents : Johanne Bro, danoise et danseuse contemporaine, et Aurore Castan-Aïn, auboise, oscillant entre danse jazz et contemporaine et qui depuis 2008 dirige la compagnie.

La volonté première des deux chorégraphes était de montrer au public que la danse est un moyen de communication et de partage avant tout, vecteur d'émotions, de poésie et aussi d'espoir. Cette danse s'inspire de notre gestuelle quotidienne et interroge les habitudes, les travers de la nature humaine et des groupes sociaux, les évoquant sans sombrer dans le pathos, toujours avec distance et poésie.

La compagnie aime à susciter la réflexion et déranger sans choquer ; avec sobriété et sincérité.

Elle cherche à travailler avec les institutions pour pouvoir avec elles, en sortir ... amener la danse, et le spectacle vivant en tous lieux, dépasser la boite noire du théâtre, pénétrer dans des musées, les usines désaffectées, des jardins, comme dans les lieux de vies, les institutions ou les fermes ...

Alliant danse contemporaine, moderne et jazz, théâtre, marionnettes clown et cirque, la Compagnie KALIJO et Aurore Castan-Aïn, bien que principalement compagnie chorégraphique, est pluridisciplinaire.

Depuis sa création, la compagnie intervient également en milieux scolaires et spécialisés (structures d'accueil de personnes en situation de handicap, maisons de retraite... ), auprès d' amateurs ou professionnels pour de nombreux projets de sensibilisation, en danse ou expression corporelle.

La compagnie Kalijo compte désormais à son actif cinq pièces à son répertoire dont une est en création : IndiviDUELles  duo / Doble , solo avec masques / Une dernière valse, solo en fauteuil roulant / Memb'oo !  duo danse et cirque, fauteuil roulant et déambulateur / RêvOlution - solo

 

 

 

Aurore GRUEL
Compagnie ORMONE

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2015-09-18 à 15.43.46

 

Autres compagnies de Reims et ses alentours

Compagnie Marinette Dozeville / Yapluka
Marinette Dozeville

La compagnie Marinette Dozeville est une compagnie chorégraphique implantée à Reims, en région Champagne-Ardenne. Son travail de recherche démarre en 2003 avec la création d’un premier solo D’ailes. En 2006, sort Rupture d’anévrisme, pièce “grand format” pour deux danseuses, un musicien et un vidéaste, qui laisse entrevoir le goût prononcé de la compagnie pour les collaborations artistiques.
De 2007 à 2009, la compagnie est parrainée par l’Espace Louis Jouvet – Scène conventionnée des Ardennes. Pendant ce partenariat, naîtront Dopamine (2007) et Précaire (2009)). Puis de 2009 à 2012, le Manège de Reims – Scène Nationale prend le relais de cet accompagnement. Verront alors le jour : MU - Saison 1 / La femme manteau (2010), Performing Bal Disco - Le bal don’t vous êtes le héros ! (Bal moderne participatif créé en 2011) et PERF’ (One-woman-show chorégraphique créé en 2012). En 2013, elle est conventionnée par la Région Champagne-Ardenne / ORCCA. Elle entame pour deux saisons une résidence avec Arts Vivants 52, pendant laquelle elle crée VOAR ou l’heure du Vertige (pièce pour 5 interprètes). La dernière création, MU – Saison 2 / Vénus anatomique sort en décembre 2014 au Centre Culturel multimédia Saint-Exupéry à Reims.
La Compagnie est également régulièrement soutenue par le Manège de Reims – Scène nationale, Césaré – Centre National de Création Musicale / Reims, l'Echangeur – CDC Picardie et le Laboratoire Chorégraphique de Reims.

 

Capture d’écran 2015-09-18 à 15.43.46

 

 

CH 1P -231

Compagnie LA LICORNE
Brigitte Canonne

Fondée à Reims en 1990 à l’occasion de la pièce "Filles d’Ariane" (1er prix aux Rencontres départementales de la Fédération Française de Danse).
Qu’il prenne la forme d’un labyrinthe dans "Filles d'Ariane", du périple de l’humanité à ses débuts en ce qui concerne la pièce "Sur le chemin de la licorne", d’un jeu aventuresque dans "Echec ou dame", d’un périple à travers des univers insolites pour la pièce "Daedalus", du parcours poétique d’"Hommes aux semelles de vent" ou des répercussions inévitables d’actes inconsidérés faits sur la nature pour sa dernière pièce "Forêt de Larmes", le même thème ponctue de façon récurrente les dix-sept créations de la Compagnie, celui du chemin de vie dans lequel des personnages sont contraints et forcés d’avancer sans jamais se retourner, ni s’arrêter, comme poussés par un impétueux élan.
L’écriture gestuelle de sa chorégraphe Brigitte Canonne transporte le public dans des univers émotionnels et poétiques intenses où la conscience du corps et du mouvement est abordée en relation étroite avec les arts transversaux induisant un rapport au corps expérimental et une créativité renouvelée.
Depuis sa création, la compagnie associe à la diffusion de ses spectacles des actions de sensibilisation et d’initiation auprès d’élèves, de professeurs d’écoles, collèges et lycées, de jeunes de maisons de quartiers et de public en difficulté (personnes sous Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi et enfants handicapés).

Capture d’écran 2015-09-18 à 15.43.46

 

 

Pensée de selCompagnie  Hervé-Gil
Myriam Hervé-Gil

Créée en 1985, la Cie HERVE-GIL est en région Champagne-Ardenne depuis 2008, en résidence au Théâtre Louis Jouvet de Rethel et depuis 2013, en résidence croisée avec Le Nouveau Relax, scène conventionnée de Chaumont. Depuis 30 ans, Myriam Herve-Gil alterne créations avec sa compagnie de danse, commandes diverses et ateliers de chorégraphie, aussi bien en France qu’à l’étranger (Etats-Unis, Ecosse, Grande-Bretagne, Belgique, Suisse, Pays-Bas, Taiwan, Chine). Entre 2008 à 2014 , elle crée cinq spectacles pour sa compagnie : Fleurs de Cimetières et autres sornettes (2008), création pour six danseuses et une comédienne, L'Entre d'Eux (2009), trio masculin, Pensée de Sel (2011), pour trois danseurs, trois marionnettistes, trois marionnettes, Y aura-t-il pour de vrai un matin (2012), création franco-taïwanaise, Un Joyeux Anniversaire (2014) pour une danseuse et un comédien .
En 2010, Myriam Herve-Gil met en place un programme d'échange international entre The University of the Arts de Philadelphie, le Théâtre Louis Jouvet de Rethel et le Conservatoire Régional de Reims, avec reprises de pièces de répertoires présentées à Rethel (Ardennes) et au Merriam Theater de Philadelphie (Etats Unis).
Outre les tournées, la Cie HERVE-GIL développe des actions pédagogiques en milieu scolaire, ainsi qu'à destination du public amateur et étudiant.

Capture d’écran 2015-09-18 à 15.43.46